AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 ( F ) Au Choix ❥ « Notre vie, dit une vague, est trop brève, mais l'autre lui répond : Ma soeur sa brièveté fait sa douceur.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
MEMBRE ADORE
avatar
Robyn A. Bowen
© permanentjoy

♌ âge : vingt-six ans
♌ situation : Mariée
♌ citation : « Quand j'avais 5 ans, ma mère me disait toujours que le bonheur était la clef de la vie. Quand je suis allé à l'école, ils m'ont demandé ce que je voulais être quand je serais grand. J'ai écrit "heureux". Ils m'ont dit que je n'avais pas compris la question, j'ai répondu qu'ils n'avaient pas compris la vie. » John Lennon
♌ jukebox : Almost Lover - A Fine Frenzy
♌ disponiblité : Je suis tout à toi !

৩ influence : 30 ৩ messages : 30
৩ avatar : Ginta Lapina
Carpe Diem

MessageSujet: ( F ) Au Choix ❥ « Notre vie, dit une vague, est trop brève, mais l'autre lui répond : Ma soeur sa brièveté fait sa douceur.   Mar 22 Nov - 9:22



prénom prénom² nom
« Il se peut qu'un enfant unique soit gâté, non pas tant en cadeaux qu'à cause du temps consacré à ses problèmes, mais croyez-moi, il y a des moments où il souhaiterait avoir un frère ou une soeur pour essuyer les chocs avec lui. »

LIBRE RÉSERVÉ PRIS
NOM & PRENOM(S) : Alors le nom et le prénom sont au choix. Elles sont sœur oui, mais Robyn porte son nom d’épouse donc c’est pour cela que je vous laisse libre choix à ce niveau. En ce qui concerne le prénom pour le scénario cela sera Léonore, car je trouve qu’il colle assez bien avec le perso’. Après vous n’êtes pas obligé de le prendre seulement s’il pouvait apparaître au moins en second prénom, car toute ma présentation est basé dessus :p. SURNOM(S) : Au choix du coup :p ÂGE : Entre 28 et 30 ans. DATE ET LIEU DE NAISSANCE : Dans la banlieue de Londres. ORIGINE : Anglaise. ETUDES OU PROFESSION : Chef d’entreprise (type d’entreprise au choix) SITUATION : au choix. GROUPE : i take care of myself. AVATAR : L’avatar est au choix, seulement j’aimerais qu’elle soit blonde de préférence (question de ressemblance en fait :p). Lorsque je l’ai imaginé c’est Scarlett Johansson qui m’est venue en tête seulement je ne l’impose pas, mais je m’accorde un droit de véto ^^



❥Elle est née dans une famille très soudée. Son père était VRP pour une grande entreprise donc elle a beaucoup voyagé, alors même si c’est dans la banlieue de Londres qu’elle a vu le jour, c’est à Paris qu’elle a passé le plus clair de son enfance.

❥Robyn et Léonore sont inséparables, pour Robyn la jolie blonde est son modèle, son pilier, la seule qu’elle écoute réellement. Elles sont complémentaires. Ainsi quand leurs parents ont déménagés de Glasgow, Léonore est restée ici avec sa jeune sœur.

❥Léonore désire plus que tout avoir un enfant, c’est pourquoi elle ne comprend pas la réaction de sa sœur face à la demande de Liam. La situation amoureuse de Léo’ est totalement libre, mais je l’imaginai bien blessée par un homme (genre veuve, divorcée…) mais bref, c’est vous qui voyez je n’impose rien :p.

❥Elle est chef d’entreprise d’une société qui ne fait que s’accroitre, elle se réfugie beaucoup dans son boulot pour « oublier » son quotidien. C’est une femme d’affaire redoutable.

Le reste est libre, je n’impose rien de particulier si ce n’est le lien fort que peuvent entretenir les deux sœurs, ce qui pour moi est le plus important :p.



© Axelle

Robyn A. Bowen Ginta Lapina
« Roby, je te parle ! ». Léonore me pousse légèrement le bras me sortant par la même occasion de mes songes. « Tu m’as même pas écouté… » . Elle me regarde d’une moue las et pleine de reproche. J’hausse les épaules pour lui faire comprendre qu’elle n’avait pas tort avant de détourner le regard vers l’extérieur. D’une moue hautaine ma sœur allume une cigarette avant de me souffler la première bouffée sur le visage. Dieu que je déteste ça et le pire dans tout cela c’est qu’elle le sait très bien. « A quoi tu penses ? ». Je lève alors les yeux vers elle, ventilant l’air d’un geste négligeant. « A un moyen de vous jeter rapidement hors de la voiture, toi et ton futur cancer des poumons ! » Je lui désigne du bout des doigts sa cigarette avant d’ouvrir la vitre. A plein poumon j’aspire une grande bouffée d’air pollué par les pots d’échappement des voitures qui nous précèdent, j’aurais peut-être mieux fait de m’abstenir. L’air pur de Glasgow me manque finalement ! « Garçon ou fille ?... C’est bien à ça que tu pensais non ?! » Un sourire à la fois mesquin et enjôleur prend place sur le doux visage de mon aînée. Je la regarde d’un air sceptique avant de lui lançait d’un ton lasse « La ferme Léo’ ! ». Son air renfrogné me dévisage « C’est quoi ton problème ? Tu as un homme avec qui tu es depuis maintenant quoi ?... 10 ans. Tu l’aimes plus que tu n’as jamais aimé et tu n’aimeras jamais et lui t’aime au point de te demander d’avoir un enfant avec lui. Il te faut quoi de plus ? Les femmes du monde entier aimerais être à ta place Roby’ ! ». Je sais qu’elle n’a pas tort, son discours est totalement fondé, Liam aussi a de très bons arguments, mais ce n’est pas si simple que ça… « Ce n’est pas le moment ! » « Une phrase de plus de cinq mots te tuerai ? » Je lui lance un regard noir, elle ne comprend rien de toute façon ! « Toi tu es célibataire, un enfant n’est même pas envisageable dans ta vie faite de plaisir alors pourquoi tu viens me donner des leçons de moral ? » Elle me regarde d’un air méprisant comme si j’avais touché un point sensible. Je sais que ce n’est pas très fin de ma part, mais c’est elle qui l’a cherché. « Moi je n’ai pas peur d’abîmer mon beau petit corps pour avoir un enfant afin d’être encore plus heureuse ! » Je reste perplexe devant sa réponse il est vrai que je me suis toujours caché derrière cette excuse. Il faut dire qu’elle est facile pour un mannequin, plus facile que d’avouer la vérité en tout cas. Alors que son regard noir reste posé sur moi, je sens la colère me gagner. Il faut dire que le sujet reste délicat en ce qui me concerne, car je connais les attentes de mon mari et je sais que je finirai par le perdre à force de lui refuser ce qu’il désire. Alors que ma sœur continue de porter sur moi son regard lourd je poursuis seule ma rhétorique. « A quoi ça sert d’avoir un enfant si on n’a pas les épaules pour en assumer l’éducation ? Tu dois savoir me répondre à cette question toi qui a réponse à tout ! J’aime Liam par-dessus tout en effet, mais un enfant c’est trop de responsabilité et même-ci lui serait un père formidable, je serais une bien piètre mère ! Alors non je ne veux pas d’enfant parce-que je ne veux pas prendre le risque qu’il ne soit pas heureux par ma faute. A chacun sa vie Léonore… Tu n’as pas le droit de me juger sur ce point, puisque tu ne sais pas toi-même ce que c’est ! ». Son regard se détourne vers l’extérieur, elle lance d’une voix cassée « Et toi tu n’es pas… » « Orly… Nous sommes arrivés ! » Du siège avant le conducteur nous lance un bref regard dans le rétroviseur. « Discussion close ! ». Je descends la première de la voiture, laissant à ma sœur le soin de régler les formalités avec le chauffeur. L’air extérieur est frai et la première bouffée me brûle les poumons, je resserre à nouveau mon écharpe autour de mon cou afin d’éviter d’attraper trop froid. Au loin un avion vient de prendre son envol, il me tarde d’être dans l’un de ses monstres de fer, mon mari me manque j’ai plus que tout envie de le retrouver. Puis cette dernière discussion m’a pas mal retourné, bien qu’elle ne me fasse pas changer pour autant d’avis.

Une heure et demie plus tard nous sommes dans l’avion. On ne sait plus adressé la parole à part pour des banalités d’usages. J’ai était dur avec elle et je m’en veux, mais elle savait qu’elle marchait sur des œufs en commençant sur ce sujet. L’avion a à présent décollé, l’hôtesse de l’air nous indique la procédure à suivre en cas d’incident. Je l’écoute d’une oreille distraite préférant regarder la terre disparaître peu à peu, perdue dans mes songes. Je sens le regard de mon aînée se poser sur moi et sa main chercher la mienne. « On vient de tuer un ours polaire… ». Un ricanement amusé s’échappe de ses lèvres. « Rigole pas c’est vrai ! A chaque fois qu’un avion décolle un ours polaire meurt… c’est un scientifique qui l’a dit ! ». J’hausse les épaules en signe de dépit alors qu’elle garde sur son visage ce sourire éclatant. « Toutes ses associations te montent à la tête Roby’ ! Tu es bizarre mais c’est comme ça que l’on t’aime ! » après un bref clin d’œil en ma direction, elle ferme les yeux. Je pose ma tête contre le hublot, le monde est tellement plus beau vu d’en haut… mes yeux se ferment à leur tour doucement. Dans deux heures à peine je serais dans les bras de l’homme que j’aime…


Revenir en haut Aller en bas
MEMBRE ADORE
avatar
Robyn A. Bowen
© permanentjoy

♌ âge : vingt-six ans
♌ situation : Mariée
♌ citation : « Quand j'avais 5 ans, ma mère me disait toujours que le bonheur était la clef de la vie. Quand je suis allé à l'école, ils m'ont demandé ce que je voulais être quand je serais grand. J'ai écrit "heureux". Ils m'ont dit que je n'avais pas compris la question, j'ai répondu qu'ils n'avaient pas compris la vie. » John Lennon
♌ jukebox : Almost Lover - A Fine Frenzy
♌ disponiblité : Je suis tout à toi !

৩ influence : 30 ৩ messages : 30
৩ avatar : Ginta Lapina
Carpe Diem

MessageSujet: Re: ( F ) Au Choix ❥ « Notre vie, dit une vague, est trop brève, mais l'autre lui répond : Ma soeur sa brièveté fait sa douceur.   Mar 22 Nov - 9:23

à.venir
Revenir en haut Aller en bas
 

( F ) Au Choix ❥ « Notre vie, dit une vague, est trop brève, mais l'autre lui répond : Ma soeur sa brièveté fait sa douceur.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FOLLOW ME DOWN :: SWEET DREAMS ARE MADE OF THIS :: « I Belong To You » :: « Ils sont déjà pris »-
Sauter vers: